jeudi 29 novembre 2012

Ce soir je dors avec Ebène


Histoire de famille
par Jocelyne*

Ce soir, je dors avec Ebène
Lorsque des obligations retiennent la maîtresse* d'Ebène*, elle me confie la garde de cette adorable petite chatte, à qui il est parfois arrivé d'attaquer mon canapé en cuir, dessus, dessous, et sur les côtés, sans que je songe seulement à lui adresser la moindre remontrance. 
Or  Ebène n'aime guère passer la nuit en solitaire; elle me rejoint dans mon lit en choisissant d'emblée si possible la place la plus centrale. Je me tasse à côté et assiste à une séance de toilettage sommaire : Ma minette lève à la verticale une patte arrière et lèche consciencieusement l'intérieur de la cuisse. Encore quelques coups de langue râpeuse aux endroits stratégiques et elle s'installe : Nunc est dormiendum. Et me voilà toute attendrie de sentir une boule de fourrure chaude et douce qui s'appuie de façon ferme et délibérée contre ma jambe gauche. Très vite elle dort à poings fermés -voilà une expression qui ne convient pas à un chat qui n'a point de poings, disons plutôt à griffes rentrées-. Quant à moi un grand sentiment de paix m'envahit, et je m'endors aussi;
Mais les êtres humains vivants changent de position plusieurs fois au cours d'une nuit pour que leurs membres ne s'engourdissent pas. Un peu plus tard je reprends conscience toujours allongée sur le dos mais avec grande envie de me coucher sur le côté gauche, voire en chien de fusil -mais que fait ce chien dans une histoire de chat ?
- Pas question de déranger l'animal qui dort toujours à griffes rentrées (ça signifie à poings fermés, je l'ai déjà dit tout-à-l'heure). Je m'efforce donc de bouger un peu ma jambe droite, millimètre par millimètre, tout en gardant la gauche parfaitement immobile. Puis comme mon genou gauche commence à être en proie à une douleur lancinante, je le déplie à grand peine. En fin de compte je me lève pour dérouiller mes articulations raidies, non sans avoir au préalable construit autour d'Ebène endormie un petit nid en couverture polaire. Elle n'a rien senti, je peux me recoucher et dormir avec des guiboles un peu plus autonomes...
6 heures du matin, c'est notre heure à toutes les deux et nous nous réveillons ensemble. Miaou, bonjour, ronron, café, croquettes, ronron, c'est quand même chouette la vie !
Jocelyne.

Ebène

*Jocelyne : Mamie de la tribu
*Maitresse d'Ebène : Frédé, soeur de la maîtresse d'Opale et Sonye.
*Ebène : soeur (même portée) d'Opale 

36 commentaires:

  1. ❀✽.¸¸.•*`*
    Bonjour à toi, enfin ! à vous plutôt !
    J'espère que la nuit a été bonne pour tous ! Miaouuuu ! :o) :o) :o)
    Merci pour ce post.
    Je viens te souhaiter une belle journée Laurence !
    Je t'envoie plein de bises de Thaïlande !
    Bonne fin de semaine !!!!!
    ❀✽.¸¸.•*`*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Nancy, bonne fin de semaine, bisous jusque chez toi

      Supprimer
  2. Cette Ebène sœur d'Opale ressemble beaucoup à Sonye. De quoi se mélanger les pinceaux.
    Je dors toutes les nuits esquichée entre Mireille et Antoine et plus je suis écrasée et plus je suis heureuse. Je prend plus de place qu'eux, tu as qu'à voir.
    Cette une jolie histoire de tribu que tu nous racontes là Laurence.
    Ronrons aux 3 filles alors. Bises aux 3 humaines. Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'imagine que tu sais prendre ta place Prunette, bien raison.
      merci Mireille, bisous

      Supprimer
  3. Magnifique !!! Quelle douceur dans ce regard...
    Bonne journée
    Biz Laure
    http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ma petite Ebène est une adorable chatte de 3 ans
      Merci :-)

      Supprimer
    2. merci Laure, oui elle a de beaux yeux verts, un regard différent de mes minettes, et très doux et beau aussi. bises
      et bises Frédé

      Supprimer
  4. Comme c'est joliment raconté, cette nuit partagée...
    belle journée à tous
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Laurence bonjour
    Je trouve qu'elle lui ressemble tant et je pourrai me tromper facilement
    ELLE est superbe cette histoire et les histoires oui j'adore
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, elle ressemble à Sonye, et pourtant aucun lien de parenté, en revanche c'est bien la soeur d'Opale (le siamois)
      merci beaucoup France, je l'aime bien aussi cette histoire écrite par ma maman. bisous

      Supprimer
  6. Très jolie histoire très tendre qui est un peu celle, à quelque chose près, de tous ceux qui ont un minou au moins à la maison. Pour ma part, j'ajouterai que quand mon ami dort à la maison, Caline, un tantinet jalouse et qui fait tout pour attirer notre attention quand il est là, des fois qu'on oublierait sa présence, dort à cheval sur nous deux. Et nous, autant l'un que l'autre, n'osons pas trop bouger pour ne pas la déranger. Et le petit moteur à ronrons fonctionne à plein régime !!! Et le matin, la Miss vient nous réveiller en nous piétinant allègrement avec forces coups de tête pour réclamer des caresses et de l'attention, ronrons à l'appui.
    Bises, Laurence, et caresses aux deux belles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aime bien aussi ton histoire Pascale, caresses à Caline,
      bisous

      Supprimer
  7. Et bien quelle surprise, j'aurais cru qu'Ébène était soeur de Sonye. J'avais trouvé un petit air de famille.
    Quelle belle histoire de chat ! Bravo à Jocelyne pour sa plume et son amour des chats, attendrissant et drôle à la fois.

    Linda

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour le partage de cette 'chaga" familiale... En anglais, il existe une expression qui dit "let sleeping dogs lie"... Ceci est valable également pour les chats :-)
    Ronrons des Chats-Pitres. Bises de Miss Tigri.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui on ne voudrait les déranger,
      bisous Miss Tigri

      Supprimer
  9. Eheh les humains ne peuvent nous resister !
    Merci pour ce joli recit =^.^=

    RépondreSupprimer
  10. bonjour
    c'est exactement ce qui se passe toutes les nuits avec ma chatte Perle. Dès que la lumière est éteinte, elle vient doucement à pattes de velours, ronronne et émet un doux miaulement discret pour me demander la permission que je lui donne par une caresse. Elle se love doucement contre moi. Un vrai plaisir pour moi. Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Chantal, on les aime nos félins..
      câlins à Perle, bises

      Supprimer
  11. Merci Jocelyne et Ebène. Maintenant, z'allons dire à Phil que moins bouger est tout à fait possible.
    Câlins et bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (hihi)
      Opale et Sonye approuvent!
      bisous

      Supprimer
  12. Superbe histoire! Bonne soirée Laurence! Bisou

    RépondreSupprimer
  13. Un récit si bien narré...
    Gros bisous Laurence
    Annie

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour ce joli récit Jocelyne. Il faut dire qu'Ebène est "craquante", je comprends Jocelyne qui ne peut résister ! Bon week-end Laurence. Bisous. Cricri

    RépondreSupprimer
  15. Merci à Jocelyne pour ce trés beau récit plein de tendresse .

    Bises Laurence caresses aux princesses,
    Marie,

    RépondreSupprimer
  16. Merci d'avoir partagé cette jolie histoire de famille. Jocelyne est un mamie adorable.
    Comment ne pas craquer avec la belle petite bouille d'Ebène ?
    Hé, ne soyez pas jalouses Sonye et Opale, vous êtes belles toutes les trois.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un grand merci Sylvie, et ronrons d'Opale et Sonye

      Supprimer
  17. Je me reconnais bien dans cette description!!!! Moi j'en ai deux parfois avec moi :-)

    Chris3.0

    RépondreSupprimer

Google+ Badge